Revenir au questionnaire
Consultation eau et innondation
Sélectionner une page

Le patrimoine géologique

L’île de Mayotte constitue l’élément le plus méridional de l’archipel des Comores (Anjouan, Mohéli, Grande Comore et Mayotte), partie émergée d’une ride sous-marine séparant le bassin de Somalie du canal de Mozambique, dans l’Océan indien occidental.

La formation de cet archipel s’explique par la théorie des points chauds. Le déplacement au cours des temps géologiques de la croûte qui constitue le fond de l’océan Indien au-dessus d’un de ces panaches serait à l’origine des différents éléments de l’archipel. Ce phénomène est identique à celui des épanchements volcaniques importants de l’Afrique du Sud ou, plus à l’Est, des îles de Maurice et de la Réunion. Le dernier épisode volcanique majeur s’est produit au droit de l’îlot de Pamandzi avec essentiellement des dépôts de type pyroclastique (cinérites et ponces). L’évolution géologique importante la plus récente, outre les phénomènes d’altération et de subsidence, est liée à la dernière glaciation qui a entraîné un abaissement important des niveaux de base du réseau hydrographique (Graviou & Rançon, 2001) (Graviou, et al., 2006).

Mais alors que des menaces d’origine naturelle ou anthropique viennent mettre chaque jour en péril un patrimoine géologique tout à fait exceptionnel, ce patrimoine n’a jamais fait l’objet d’un inventaire global et systématique susceptible d’engager une véritable politique de préservation, de gestion et de valorisation des sites.

Les différentes études réalisées restaient cependant à compléter et à préciser de manière à inscrire officiellement Mayotte dans la démarche de l’Inventaire National du Patrimoine Géologique lancé en 2007 par le ministère en charge de l’environnement.

Dans cette perspective, la DEAL de Mayotte a confié en 2013 au BRGM la responsabilité d’établir l’inventaire du patrimoine géologique de l’île, conformément à la méthodologie adoptée dans la plupart des régions françaises.

Conformément à cette méthode, une première phase d’investigation comprenant des visites sur le terrain a permis d’identifier à Mayotte 54 sites géologiques potentiellement intéressants, dont 47 ont été retenus au titre du pré-inventaire. Ces sites ont alors fait l’objet d’une évaluation patrimoniale et d’une proposition de hiérarchisation sur la base de critères aussi objectifs que possible portant sur leur valeur scientifique, pédagogique ou esthétique. Au total, 19 sites ont été sélectionnés pour constituer l’inventaire du patrimoine géologique de Mayotte. Des fiches descriptives de chacun des sites (prioritaires et secondaires) ont été établies et synthétisent les informations collectées : caractéristiques physiques, menaces identifiées, besoin de protection du site, etc.

L’intégralité des données ainsi recueillies ont été saisies en ligne dans la base de données nationale i-géotope. Cet inventaire a été validé au niveau national en 2016.

L’inventaire du patrimoine géologique de Mayotte constitue donc aujourd’hui un préalable important permettant l’ouverture d’une véritable réflexion en matière de porter à connaissance, de valorisation et de préservation de ces sites naturels indispensables à l’expression de la géodiversité.

Pour plus d’information : Rapport final brut

0/5 (0 Reviews)