Revenir au questionnaire
Consultation eau et innondation
Sélectionner une page

Gestion du risque Inondation

L’inondation est une submersion, rapide ou lente, d’une zone habituellement hors de l’eau. On distingue différents types d’inondation :

  • crue ou débordement de cours d’eau
  • ruissellement en surface
  • submersion marine
  • remontée de nappe phréatique
  • rupture d’ouvrage
  • autre : débordement de lac, rupture de poche glaciaire, réseau d’eaux pluviales, etc.

En France la première stratégie nationale de gestion des risques d’inondation (SNGRI) s’inscrit dans le renforcement de la politique nationale de gestion des risques d’inondation initié dans le cadre de la mise en œuvre de la directive européenne 2007/60/CE, dite « directive inondation ». Elle a fait l’objet d’un arrêté interministériel pris le 7 octobre 2014 par les ministres de l’environnement, du logement, de l’intérieur et de l’agriculture.

Cette stratégie poursuit 3 objectifs prioritaires :

  • augmenter la sécurité des populations exposées
  • stabiliser à court terme, et réduire à moyen terme, le coût des dommages liés à l’inondation
  • raccourcir fortement le délai de retour à la normale des territoires sinistrés

Dans chaque bassin hydrographique la directive inondation est mise en œuvre par l’État et les parties prenantes au sein d’une gouvernance de bassin. L’État accompagne notamment les communes et les intercommunalités dans leur prise de la compétence GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), qui s’applique depuis le 1er janvier 2018. Celle-ci porte notamment sur la maîtrise d’ouvrage des systèmes de protection, renforce les liens entre prévention des inondations et aménagement du territoire, et complète les maîtrises d’ouvrage déjà présentes sur les autres axes de la gestion des risques.

0/5 (0 Reviews)